personnalités presse let's talk events smoking lounge home

presse

arabe

Arrajol | Le monde du cigare humeur et sensation [6mb]
Watch Me | Les femmes aussi aiment le cigare [4mb]
Day&Night version arabe | Gérard l'expert du cigare [3mb]

deutsch

CIGAR | Der Prophet der Zigarre [3mb]
H.O.M.E. | Connaisseur Zigarren [1mb]
Bilanz | Savoir-vivre [656k]
Cigar | Historisch und anthropologisch relevant [443k]
Cigar Cult | Magic Havana
Cigar Cult | Der Visionär unter den Zigarenhändlern
Der Feinschmecker | 100 Traumziele
Cigar Cult | Gérard Père et Fils

english

Shant TV Newrork | Armenians of the world
O VIRTUOZITY | Power of positive thinking [3mb]
Hors Ligne anglais | Cigar Tales [3mb]
Kempinski Europe | Taste Geneva [5mb]
Fly&Style | a question of good taste [2mb]
Day&Night version anglaise | All in good taste [2mb]
Chopard | Passions [3mb]
Robb Report | Bank Rolled [839k]
Leaders | No Smoking !
Tendances | Is Geneva still Geneva today?
Cigares & Co | Gerard : a real institution
Cigar Cutter | Big brands eye the new world [807k]

français

LIBERATION NEXT | Fume c'est du Suisse [n/a]
Migros Magazine | LE MONDE DE...VAHE GERARD [n/a]
Tribune de Genève | Les cigares jonglent avec les formats insolites [185k]
BANQUE&FINANCES | Le Behike [3mb]
TV CIGARE | Cigare Sélection [860k]
BANQUE&FINANCE | Volupté [295k]
TRIBUNE DE GENVE | Tendance [736k]
MARKET.CH | LES SENS EN EFFERVESCENCE
LongLife | Collectionner et préserver [4mb]
Tribune de Genève | Genève, irréfutable capitale du cigare [292k]
La Tribune de Genève | Voyage gourmand au Kempinski [286k]
Le Dauphiné | L'un des auteurs de "Flor de Luna" sur les rives du Léman [701k]
Le Magazine de l'Homme Moderne | L'Homme aux Cigares [2mb]
Le Figaro magazine | Le cigare: volutes et volupté [3mb]
Hors Ligne français | Contes du Cigare [2mb]
Art de Vivre | Flor de Luna [402k]
France Magazine | Entretien avec... [2mb]
Le Matin | Le Cigare fait des bulles Tome2 [1mb]
GHI | Thierry Roland [771k]
Le Matin | Thierry Roland [280k]
Journal du Net | Jusqu'à 400 euros pièce, voici les cigares les plus chers
Prestige | Gérard Père et Fils Une histoire, une passion [1mb]
Murmures | Flor de Luna: Pour l'arôme d'un cigare... [619k]
Paris Match | Art&Culture [541k]
SwissWhisky&Cigare | Si Dieu était un fumeur de Havane [3mb]
Télé Journal Romand le 13 août 2007 | On parle cigares!
Télévision Suisse Romande | Romands d'aventures chez Gérard le 18 août 2007
Art de Vivre | Le pape du cigare [3mb]
Dauphiné Libéré | Un héros nommé Havane [522k]
20minutes | La première BD qui gravite autour du cigare prend racine à Genève [788k]
Tribune de Genève | Genève capitale du havane, mise en scène dans une BD d'aventures [1mb]
Le Matin | Le cigare entre en BD [789k]
Luxe-magazine.com | Private Bank:le Big Brother du Cigare!
Club Cigare | Vahé Gérard l'art de la différence [685k]
Le Matin | Banque privée pour cigares [1mb]
Le portail des Auteurs | Volutes et volumes: Rencontre avec Vahé Gérard [91k]
Edgar | J'ai fumé le cigare avec... [959k]
Le matin | Vahé Gérard Roi du cigare cubain [596k]
Magazine du puro | Soirée cigares au Château de Gilly
Cigares & Co | Cigares party de nos Députés à Genève
Actives | Mythiques cigares de la Havane
Cote Metropole Lyon | Nec Plus Ultra Cigare Obligatoire
Gault Millau | Le premier cigare
Magazine du puro | Gérard Père et Fils
Le Point | Fumeurs de Havane
Tendances | Genève, capitale du cigare.
Cigares & Co | Gérard : une institution
Cigares & Co | 'Les Saintes Ecritures du Cigares' de Vahé Gérard
L'agefi | Volutes de Classe
Edgar | Cigares en ligne
Cigare Club | Les meilleurs Cigares du monde...selon Gérard
Bilan | Les tuyaux d'un gourou
La Tribune | Tables de Fêtes
Magazine du puro | Le Club des Parlementaires
Agefi évasion | Consécration méritée [176k]
Edgar | Elu homme de l'année [256k]
TRIBUNE DE GENEVE | Tables de Fêtes [141k]

greek

In2life | Bon viveur [268k]

italian

Smoking | Gérard: E il cliente il vero protagonista
Smoking | Un Salotto per Avanofili su Lago di Ginevra

japan

Humidor | Cigar Life Style Magazine [1mb]

português

iG LUXO | Fumaças exclusivas
Epicur | Na intimidade da casa Gérard

russian

Rich Style | Gérard [555k]
Rich Style | Bank of Cigars [792k]
Yerevan | Cigar Banker [845k]
Cigar Gourmet | Cigar Lessons [150k]

spanish

GENTLEMAN | Gérard El Templo Sagrado Del Puro [5mb]
Epicur | Línea personal de Gérard [817k]
Epicur | Reunion de los parlamentarios franceses [836k]
Gourmetabaco | Un canario en el podíum
Epicur | Reunión de los Parlamentarios Franceses
Epicur | Barcelona Cena con Vahé Gérard
Epicur | Puros de autor
EPICUR | Vahé Gérard [6mb]
Epicur | Encuentro en Ginebra [1mb]



Cigares & Co


'Les Saintes Ecritures du Cigares' de Vahé Gérard
N° 12 Novembre - Décembre 2001

D'AUCUNS LE SURNOMMENT LE PAPE DU CIGARE. NUL DOUTE
QUE VAHÉ GÉRARD EST EN EUROPE LE PROSÉLYTE LE PLUS CÉLÈBRE DE CETTE RELIGION VOUÉE AUX CENDRES. DIGNE ET FIER HÉRITIER DE SON PÈRE, CET ARMÉNIEN A BÂTI SON EMPIRE À GENÈVE OÙ IL OFFICIE AVEC UN CHARISME EXCEPTIONNEL. AUJOURD'HUI, IL PUBLIE CHEZ FLAMMARION (SORTIE NOVEMBRE 2001) UNE SORTE DE BIBLE DU CIGARE QUI ENTEND BIEN FAIRE RÉFÉRENCE. EN EXCLUSIVITÉ POUR CIGARES & CO, IL NOUS LIVRE LES MEILLEURES FEUILLES DE CE SUPERBE ALBUM ET NOUS FAIT PÉNÉTRER DANS LA SALLE DES COFFRES OÙ SONT ENTREPOSÉES LES PLUS BELLES VITOLES DE SES MEILLEURS CLIENTS.

L'univers du cigare est aujourd'hui en pleine mutation. Une chose demeure néanmoins : la passion qu'il inspire, ce goût de l'excellence qui unit les connaisseurs et qui, surtout, est depuis toujours le maître mot des vegueros. Car le cigare est d'abord un produit de la terre, l'un de ses fruits les plus nobles et les plus exigeants. Sans l'acuité, l'expérience, le savoir-faire des hommes et des femmes de terrain, sans leur astuce et leur érudition aussi, parfois, le cigare aurait perdu depuis longtemps de son aura et de son intérêt. il ne faut jamais oublier que cette symphonie de parfums, cet enchantement de saveurs, ce miracle d'harmonie sont le fruit d'un travail minutieux, patient, acharné, requérant de chacun, à tous les stades, un talent et une conscience professionnelle d'exception. Nous sommes de très anciens amoureux du cigare. il fut même un temps où notre haut souci de la qualité nous conduisait à ne penser que havane. Le monde a changé, et avec lui la configuration d'un univers aromatique qui, longtemps, fut l'apanage de Cuba. A travers cet album, j'ai voulu présenter le résultat d'un travail rigoureux, poursuivi sur de nombreuses années, en collaboration avec l'ensemble de la planète cigare.

UN LIVRE COMME UN COFFRET DE CIGARE

Quand les éditions Flammarion m'ont proposé d'écrire ce livre à l'identique de celui qu'elles ont déjà publié sur le whisky, j'ai pensé tout de suite à un coffret de cigare. C'est ce qui m'a séduit tout de suite dans ce projet. Ce coffret se compose de deux parties mais aussi de deux ouvrages: la première traite du cigare en général, évoquant les considérations agraires, les différentes plantations qu'elles soient cubaines ou des pays tiers, les manufactures, bref l'essence même du cigare puis, nous avons essayé d'ouvrir la thématique cigare sur l'art de vivre avec les alliances avec les vins, les alcools, les différentes cuisines. Par exemple, quels sont les modules qui se marient le mieux avec la cuisine chinoise ? Car certains cigares se prêtent mieux à une cuisine orientale que d'autres. Autres considérations pour néophytes : quel est le bon cigare du matin pour un débutant ou, a contrario, pour un amateur averti ? Je ne dis pas que mes préconisations tiennent de la science infuse mais il s'agit là de conseils résultant d'années d'expérience et de pratique. La seconde partie se veut plus technique, elle fut pour moi la plus difficile à rédiger, un vrai calvaire je vous le confesse, il s'est agi de réunir, selon moi, les 100 meilleurs cigares. Une telle sélection fut un véritable casse-tête car dans mon esprit, il y a bien plus d'une centaine de vitoles qui méritent notre considération mais l'éditeur était formel : il fallait ramener à 100 cet "arbitrage" et je me suis plié à ce choix éditorial. Mais la nouveauté de cet ouvrage est que, pour la première fois, je me suis livré à une notation des différents cigares mis en exergue. Or, je m'y étais toujours refusé jusqu'à présent. C'est un peu comme si vous me demandiez quel est, parmi mes enfants, celui que je préfère !

METTRE UNE NOTE À "SES" CIGARES !

Vous ne pouvez pas imaginer combien cette tâche fut longue, difficile car elle a quelque chose d'arbitraire, mais somme toute passionnante. Cette notation s'est faite sur 10. Vous connaissez le sens de la rigueur de la maison Gérard, j'ai voulu qu'il en soit de même dans cet ouvrage. je n'aime pas distribuer les bonnes notes car j'estime que l'on peut toujours faire mieux ! J'étais souvent confronté à un cigare que j'aimais par dessus tout, auquel j'étais tenté de lui mettre 10 et pour lequel, au final, je me disais qu'il pourrait être encore meilleur alors, je l'ai gratifié d'un 9,5. Dans cet album, cette notation des 100 modules fut une remise en cause de tous les instants. Décrire les différents cigares n'était pas un problème, je l'ai fait pour d'autres ouvrages mais en revanche évaluer le degré qualitatif de chacun avec objectivité relève d'une prouesse et j'ai trempé sept fois ma plume dans l'encrier avant d'apposer la note finale. J'ai procédé en développant pour chacun des cigares les cinq critères qui me paraissent fondamentaux : la vue, le toucher, le nez, le goût et enfin, très subjectif: le plaisir. A titre d'exemple et pour vos lecteurs, je vous livre, en avant-première mes fiches d'évaluation pour quatre cigares que j'ai placés au panthéon de mes 100 meilleurs cigares. (Voir page 70).

100 CIGARES DÉSHABILLÉS

En réalité, ce n'est pas 100 cigares que j'ai testés mais davantage 100 cigares que j'ai déshabillés de pied en cap. Tous les modules sont représentés d'autant que désormais il existe une multitude de vitoles qui correspondent à notre nouvelle manière de vivre. Dans cet ouvrage, je réhabilite des formats qui existaient il y a quelques années mais qui n'étaient pas souvent cités tels les très petits coronas. Ce n'est pas le désir du fabricant qui dicte l'émergence de tel ou tel format mais l'évolution du goût du consommateur. Aujourd'hui, n'oublions pas que nous n'avons pas toujours le loisir de jouir pleinement d'un cigare car les lieux et le temps nous manquent. Naguère, il n'y avait guère que le Montecristo n° 5 pour assouvir rapidement notre passion,

' JUSQU'À PRÉSENT, JE M'ÉTAIS
TOUJOURS REFUSÉ À NOTER MES
CIGARES PRÉFÉRÉS'.

aujourd'hui vous avez le Petit Prince de Romeo, le Député de Hoyo de Monterrey et quelques autres qui font partie de cette famille de cigares de petites tailles que je considère, quoiqu'on en dise, comme de vrais cigares. S'agissant du goût, il est vrai que le fumeur d'aujourd'hui porte son choix sur des cigares au goût plus doux, plus soyeux. Paradoxalement, arrive une série de cubains fabriqués en l'an 2ooo en limited édition tels les piramides de Partagas, le Montecristo robusto, le Romeo y Jutieta exhibicion n° 2, tous des tabacs fabriqués à base de feuilles de hauts plants foncées, gorgées et donc très puissants, ces cigares là ont leurs inconditionnels. Donc, il existe aujourd'hui une large palette susceptible de répondre aux attentes de tous types de fumeurs et gardons-nous d'opposer les uns aux autres.

LA CAVE DE L'AMATEUR DÉBUTANT

Quelle doit être la cave de l'amateur débutant ? La sélection qui suit n'est qu'une suggestion mais elle repose sur l'expérience et les éléments que la maison Gérard a recueillis au cours de longues années de contacts et de conseils. En matinée, je préconise Gérard Père et Fils 222. Ce petit format ne s'accroche pas au palais, laissant en bouche une sensation courte et fraîche. Après un déjeuner léger et sans alcool, je recommande le 555 de notre Maison. Une gamme aromatique douce, ronde et grasse, dans un style facile qui est d'ailleurs la carte de visite de cet agréable torpedo. Après un repas léger avec alcool, j'opte davantage pour un Cuaba Exclusivos. Un exquisito (figurado) frais et boisé, s'ouvrant peu à peu sur des notes plus grasses et plus épicées, qui ne met pas trop l'amateur à contribution. Après un déjeuner copieux et avec alcool, mon choix va vers El Rey del Mundo Choix Suprême. Frais, facile à fumer, cet hermeso n° 4 (robusto) "sympa", doux et aromatique, affiche une étonnante légèreté qui le rend accessible au débutant. Dans le courant de l'après-midi, orientez-vous vers un Dupont Robusto. Elégant et discret, il est d'une facilité déconcertante. Sa combustion parfaitement homogène ne fatigue jamais. À l'heure de l'apéritif, mieux vaut laisser le palais se reposer pour qu'il arrive frais et dispos au repas du soir ! Après un dîner léger et sans alcool, ma préconisation ira vers le Rafael Gonzales Petit Corona. Assez végétal, avec de jolies notes boisées, ce mareva aromatique et doux est plus difficile sur la fin. Une bonne initiation. À l'issue d'un dîner léger mais avec alcool, mon choix se portera sur La Gloria Cubana Médaille d'or n° 1. Un délicado (gran panatela) de qualité, très élégant, d'une combustion singulièrement facile pour ce format. Enfin au terme d'un dîner copieux et sans alcool, optez pour un Quai d'Orsay Imperiales. Ce julieta (churchill) boisé, aromatique et doux convient particulièrement au débutant qui peut ainsi découvrir avec lui un module habituellement plus lourd et moins facile.

POUR CONNAISSEUR AVISÉ

Cette sélection s'adresse à des amateurs de sensations fortes, fumant très régulièrement -éventuellement tout le long de la journée- des cigares riches et corsés. Après le petit-déjeuner, je préconise le Punch Super Selection n° 2. S'imposant au palais dans des valeurs terreuses et épicées, ce très bon corona gorda amorce bien la journée grâce à sa remarquable tonicité. Dans la matinée, je conçois très bien le H. Upmann Magnum 46. D'un excellent rapport taille/diamètre, ce corona gorda, plus aromatique que puissant, est étonnamment facile à déguster. Dans le cas d'un déjeuner léger mais avec alcool, choisissez un Partagas Série D n° 4. Très aromatique et capiteux, ce robusto ne manque pas de personnalité ! Dans l'hypothèse d'un déjeuner copieux avec alcool, nous le conclurons avec H. Upmann Sir Winston. La puissance de ce julieta (churchill) le destine aux palais en quête de valeurs ambrées et boisées, assez lourdes. Un très bon cigare,

RÉPONDRE À LA QUESTION: QUEL
EST LE CIGARE DU MATIN POUR UN DÉBUTANT
OU, À CONTRARIO, UN AMATEUR AVISÉ !

généreux et bourru. Dans le cours de l'après-midi, un Ramon Allones Petit Coronas sera de bon aloi. Quand sonnera l'heure de l'apéritif, un Bolivar Belicosos Finos fera joliment l'affaire. Plus facile qu'autrefois, ce camparna (figurado) subtil, très aromatique, se marie admirablement au champagne qui l'exalte. Après un dîner léger et sans alcool, un Punch Double Coronas signera ces agapes. Très bien travaillé, ce prominente est l'un des plus grands de sa catégorie. Libérant beaucoup de corps et de parfum, il monte en puissance dans de savoureuses notes mielleuses et épicées. Si le dîner a été arrosé, un Montecristo A s'impose. Un gran corona (especial) de belle taille qui montre beaucoup de présence en bouche. Puissant, capiteux, il peut fatiguer un peu. Enfin pour solder un dîner copieux avec alcool, je recommande chaudement le Partagas Piramides Limited Edition.
Au-delà des bouleversements, des évolutions, des disparitions et des renaissances, nous conservons une certitude : nos chères vitoles sont des mets de roi, heureusement et délicieusement accessibles aujourd'hui au plus grand nombre. Nous nous réjouirons jamais assez de voir de plus en plus d'amateurs, et sans cesse plus de connaisseurs, gagnés à la cause des saveurs et du plaisir."
Entretien de Jean-Pierre Alaux - Photos : David Nakache

UN OUVRAGE QUI FAIT DATE

Les livres sur le cigare sont rares. Certes, le sujet a inspiré quelques plumes, notamment Bernard Le Roy et Maurice Szafran, mais les ouvrages de fond qui tendent à l'exhaustivité font cruellement défaut, Aussi, l'ouvrage de Vahé Gérard, arrive à point nommé dans les devantures des meilleurs libraires. Il s'agit d'un coffret superbe contant deux ouvrages reliés dans une présentation toute à la gloire du puro. La rigueur de l'auteur, la richesse iconographique et son étonnante lisibilité en font une Bible signée de celui que l'on qualifie souvent de 'Pape du Cigare'. Tout amateur ne manquera pas d'en faire son livre de chevet.

LES DERNIERS-NÉS DE VAHÉ

Ceux qui transitent par la Boutique Gérard Père et Fils de Genève savent combien cette maison a eu à cœur de présenter à ses clients, outre les produits cubains qui ont fait sa renommée, des cigares qui sont une sélection des meilleurs tabacs inspirés des goûts du moment. Généralement, il faut trois à quatre ans pour qu'une sélection voie le jour.
Aussi, voici en exclusivité la nouvelle série Limited Blend qui sera en vente dès le mois de décembre prochain au sein de la maison Genevoise. Habillés d'une cape plus sombre, ce sont des modules plus gras, tant dans la consistance que dans les volumes, avec un goût puissant mais toujours avec des notes aromatiques savamment développées.

Retour au sommet